Ile de la Dominique (Petites Antilles) -- du 7 au 13 mars.

Les contours de l'île de la Dominique rappellent ceux de la Corse. Les curiosités naturelles visitées sont cerclées en rouge

Cliquez sur les cercles rouges pour accéder directement aux photos concernant ces curiosités naturelles.


Trajet de l'aérodrome de Melville Hall vers Roseau

 

Paysages aux environs de la petite route de montagne étroite et sinueuse reliant l'aérodrome de Melville Hall (Marigot) et Roseau. Ici, tout comme à Montserrat, on roule à gauche !

La capitale Roseau vue du bord de la route côtière se dirigeant vers le sud.


Photos par © Alino (mars 2010)

 Boiling Lake (le Lac Bouillant).

Le lac bouillant est une zone hydrothermale située à ~ 10,5 km à l'est de Roseau. La cavité est remplie d'une eau bleue-grisâtre habituellement enveloppée dans un nuage de vapeur. Le lac, de forme plus ou moins circulaire, a un diamètre d'environ 60 mètres. La profondeur maximale estimée est d'environ 60 mètres. Les fluctuations du niveau du lac peuvent être importantes en fonction des saisons.

Le "Boiling Lake" se situe dans le complexe volcanique de "Morne Trois Pitons" et de "Morne Watt". Deux imposants complexes de dômes, Morne Trois Pitons et Micotrin, s'élèvent au NE de la capitale de la Dominique, Roseau. Le dôme de Micotrin (Morne Macaque) se trouve immédiatement au sud du grand massif de Morne Trois Pitons haut de 1387 m. De petits lacs sont localisés dans le col situé entre les deux dômes et sur le flanc oriental du Micotrin. Les dômes sont situés le long de la bordure d'une vaste dépression semi-circulaire sur la côte ouest de la région centrale de la Dominique, dont l'origine a été attribuée, selon les diverses hypothèses, à un effondrement de caldera, à un glissement par gravité, ou à la juxtaposition de plusieurs centres volcaniques indépendants. La zone est la source de volumineux dépôts formés de coulées pyroclastiques, constituant pour la plupart le tuf sous-marin de Roseau, qui se seraient mis en place il y a environ 40.000 et 25.000 ans. On pense que ce dépôt est issu de calderas du complexe de Morne Trois Pitons et de Wotten Waven, cette dernière étant une caldera elliptique allongée NE-SO contenant l'édifice Microtin à son extrémité NE. Des éruptions explosives aux complexes de Trois Pitons-Micotrin ont produit des coulées pyroclastiques au Pléistocène et à l'Holocène. Les éruptions les plus récentes ont eu lieu à l'an ~ 800 AD, mais des éruptions mineurs se sont produites depuis lors. G.V.P.

Le volcan de Morne Watt (Watt Mountain) se trouve au Sud Est du complexe de dômes lave de Trois Pitons / Micotrin localisé au sud de la Dominique et à l'est de la capitale Roseau. Les deux éléments volcaniques les plus connus de la Dominique, la vallée de la Désolation et le Boiling Lake ("Lac Bouillant"), se trouvent sur le flanc du Morne Watt, tous deux sont des attractions touristiques majeures au sein du Parc National de la Dominique. Le stratovolcan Morne Anglais, situé à 4 km au S.O. de Morne Watt et de la Grande Soufrière Hills, qui inclus des coulées pyroclastiques produites au cours d'éruptions datées d'il ya environ 10.000 ans, se trouve à 3 km à l'est. Une éruption majeure du Morne Watt, qui a généré des coulées pyroclastiques, s'est produite il y a environ 1300 ans. Une explosion phréatique modérément importante a eu lieu dans la vallée de la Désolation au NE de Morne Watt en 1880. Des cendres sont retombées sur un secteur large de 4 km sur la côte, à 10 km de l'évent éruptif. Une plus petite explosion phréatique s'est produite en juillet 1997. Les chutes de cendre ont été limitées à la Vallée de la Désolation. Ces évènements sont les seules éruptions historiques connues sur l'île de la Dominique. G.V.P.

Paysage tropical vu de la petite route étroite qui mène au village isolé de Laudat, point de départ pour le Boiling Lake.

 

L'hôtel "Roxy's Mountain Lodge" situé à l'une des extrémités du village de Laudat. C'est le point de départ pour le trek jusqu'au Boiling Lake.

Des mornes (petites collines boisées aux Antilles, souvent d'origine volcanique) encerclent l'hôtel situé à l'extrémité de la vallée de Laudat.

Le paysage aux alentours de Laudat

 

Couché de soleil vu de a terrasse de ma chambre.

La gorge de Tatou marque le début de la randonnée vers le Boiling Lake.

 

La vasque d'eau fraîche, située à l'embouchure de la gorge de Tatou, engage à une baignade tonique et revigorante.

Fougères arborescentes, figuiers, ceibas et autres arbres tropicaux forment une forêt tropicale dense empêchant une grande partie de la lumière d'atteindre le sol.

Le début de la randonnée, réputée difficile, s'effectue dans la forêt tropicale humide préservée de la Dominique. Après environ une heure, on entre dans la Parc National des Trois Pitons (à noter que l'accès au Boiling Lake est payant; 32 EC $ [ ~10 € ] pour un passe valable durant une semaine ).

Les héliconias sont fréquentes dans la forêt tropicale humide ! La végétation est restée luxuriante malgré la relative sécheresse qui frappe l'île depuis trois mois.

La luxuriance de la forêt tropicale humide dans le Parc National des Trois Pitons. Le chemin de la randonnée, bien tracé, est relativement sec. Par conséquent, j'ai décidé de cheminer seul, sans guide, afin de profiter entièrement des bruits et des plaisirs de la nature dominicaine. C'est un véritable paradis tropical comme on peut souvent se l'imaginer !

La deuxième partie de la randonnée s'effectue sur une crête séparant deux vallées encore verdoyantes. C'est à cet endroit que l'odeur du soufre et d'œuf pourri (H2S), en provenance de la Vallée de la Désolation, fait son apparition. A droite, on distingue au loin ( à ~5 km de distance à vol d'oiseau) le village de Laudat.

Le village de Laudat vu de la crête. Vue sur les dômes du complexe volcanique de Morne Trois Pitons.

 

Un des trois Pitons du Parc National s'élance majestueusement vers le ciel azur du moment. Deux autres pitons veillent côte à côte à l'arrière-plan.

  Une petite terrasse de gravillons latéritiques permet de visualiser le magnifique paysage sur 360° avant la vertigineuse descente vers la vallée de la désolation. A l'arrière-plan, on distingue un des dômes du massif de Morne Trois Pitons.

  A l'extrémité de la crête qui mène à la Vallée de la Désolation, les volutes de vapeur d'eau trahissent la présence du Boiling Lake qui niché dans son écrin tropical au pied de mornes. On distingue clairement la bordure nord-ouest du cratère du volcan de Morne Watt qui contient la Vallée de la Désolation et le Lac Bouillant. Sur la droite, la bosse en relief pourrait être une ancienne coulée de lave couverte de végétation.

 

Le Boiling Lake se dévoile enfin au loin dans la verdure de la forêt tropicale. Un gros plan (cliché pris au zoom) du site du fameux Boiling Lake situé à ~ 2 km à vol d'oiseau.

Un dernier coup d'œil sur le Piton surplombant la vallée de la Désolation avant d'y descendre.

    

 

L'amont décharné de la vallée de la Désolation se dévoile.

Un petit cours d'eau fraîche prend sa source pas loin de cet endroit, dans un contexte de roche altérée par des phénomènes hydrothermaux.

Les volutes de vapeur d'eau et d'autres gaz soufrés (notamment H2S) de la vallée de la Désolation.

L'eau bouillonne au creux de petites vasques creusées au sein du cours d'eau.

Le paysage se dénude sur le chemin menant de la vallée de la Désolation au Boiling Lake.

Le cours d'eau tiède tourne rapidement au bleu laiteux (minéraux soufrés dissous).

 

En route vers le Lac Bouillant ou Boiling Lake

Un filet d'eau fraîche alimente en permanence le Boiling Lake dont le niveau d'eau fluctue en fonction des précipitations.

   

 

L'eau bouillonne en permanence au centre du cratère du Boiling Lake.

Des bulles d'eau bouillonnante remontent du fond du lac pour venir éclater en surface. Cette marmite naturelle a été classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité (dans la catégorie des curiosités naturelles) par l'UNESCO.


Photos prises avec la caméra vidéo suite à une nouvelle panne (trop d'humidité) de l'appareil photo Olympus SP560UZ.

Boeri Lake

Source d'eau ferrugineuse tiède sur la route de Boeri Lake.

Le sentier qui mène au Lac Boeri est caractérisé par la présence d'une majorité de portions comportant des marches de rondins de bois comme d'autres sentiers nature d'ailleurs.

La forêt tropicale est toujours aussi superbe et préservée !

Un crabe d'eau douce sort ses défenses ! Un des nombreux mornes de la région.

Le niveau du Lac de cratère Boeri (réservoir d'eau douce) est bas. La sécheresse de ces derniers mois a fait son œuvre !

Paysage tourmenté aux alentours du Lac Boeri.


Freshwater Lake (Laudat)

 

Freshwater Lake est aussi une réserve d'eau douce pour les habitants de la région de Roseau.


La vallée de Roseau débouche sur le port où viennent accoster régulièrement des impressionnants bateaux de croisière naviguant dans la Mer des Caraïbes.


Trafalgar Falls

 

La Grande et la Petite cascade de Trafalgar Falls (site très touristique fréquenté par les visiteurs d'un jour des bateaux de croisière).


Midlelham Falls

La superbe chute d'eau de Midlelham Fall (beaucoup moins visitée car à 45 minutes de marche de la route).

Une baignade rafraîchissante dans la vasque d'eau fraîche sous la cascade est un véritable plaisir des sens sous la chaleur tropicale


Un ceibas lance ses racines à l'assaut des autres arbres. Une fleur tropicale apporte sa couleur vive au sein de la forêt tropicale primaire.

WOTTEN WAVEN (vallée secondaire au sud de la vallée Roseau) - Bains d'eau tiède sulfureuse.

Les bains d'eau tiède sulfureuse de Wotten Waven (il y a trois sites aménagés dans le bourg).

Gîte d'hôtes choisi à Wotten Waven : "Le Petit Paradis" est un réel petit paradis où Joan et Algernon accueillent leurs hôtes très chaleureusement. A ne pas manquer le "ptit punch" de Joan qu'elle a très justement baptisé "the bullet" (la balle de fusil) ainsi que sa succulente cuisine locale. A ne pas rater non plus en Dominique, la bière locale très désaltérante : la Kubuli.

L'arbre à pomme d'eau aménagé par Joan & Algernon afin d'observer, sur une plateforme construite en hauteur, les colibri virevoltants avides de leurs nombreuses fleurs à nectar.

Dragon Mouth (La Gueule du Dragon) est une petite cavité percée dans la forêt tropicale à quelques mètres au-dessus d'une rivière où abondent zones d'eau chaude. Cette curiosité étonnante (un mini Boiling Lake) se situe en contrebas du Shangri Resort à Wotten Waven. A l'intérieur de la cavité, l'eau bouillonnante est brassée par des mouvements continuels accompagnés d'un intense bruit de souffle. La visite est spectaculaire et vaut le détour.

Il est ensuite possible de remonter le cours d'eau jusqu'à une série de trois petites cascades. On peut y découvrir notamment des manifestations hydrothermales similaires à celles de la Desolation Valley.

Ces dépôts noirs, bruns et blanchâtres superficiels sont d'origine hydrothermale -- Dépôt superficiel de soufre jaune.

Fines aguilles enchevêtrées de soufre natif

Mon guide (indispensable pour ce trek dans la rivière, les rochers parfois énormes et les ressauts verticaux à franchir; voir à droite) prend aussi des photos ! Ce trek est une véritable aventure !

La cascade finale ! Impossible d'aller plus en amont sur la rivière.


Scotts Head

Scotts Head au sud de l'île est un lieu où Océan Atlantique et Mer des Caraïbes se rencontrent. Un isthme sépare la péninsule de l'extrémité méridionale de l'île.

Un bateau de croisière vient d'accoster au port de Roseau - La balai des opérateurs touristiques locaux peut commencer -- Vue plongeante sur l'océan du haut de la falaise de Scotts Head.

Pêcheurs de retour à Scotts Head.


La Soufrière de la Dominique - il existe 3 niveaux de dépôts de soufre dans la forêt

Dépôts soufrés dans la forêt - zone inférieure.

Dépôts soufrés dans la forêt - zone intermédiaire.

Dépôts soufrés dans la forêt - zone supérieure -- Cours d'eau ferrugineuse tiède.


Région de Delices (côte orientale)

Dans la descente de la route orientale vers Delices

Paysage dans la région de Delices. Embouchure d'une rivière (avec très peu d'eau du à la sécheresse des derniers mois) sur la côte orientale de l'île.

Un véritable Rasta dominicain rencontré dans un petit village de pêcheurs près de Délices. Il me propose papayes et eau de coco.

La brasserie de la bière dominicaine est bien dissimulée dans la forêt !


La capitale de La Dominique : ROSEAU

Les rues de Roseau sont désertes à mon arrivée le dimanche 7 mars.

De grands paquebots de croisière sont amarrés dans le port de Roseau -- Vue de la côte Sud et , au fond, on devine Scotts Head.

Images pittoresques de Roseau.

Un autobus est resté coincé sous cet arbre depuis l'ouragan David en 1979.

Arbres du Jardin Botanique de Roseau, dont un imposant ficus banyan.

Des enfants dominicains jouent allègrement dans le Jardin Botanique de Roseau !

Roseau vu d'une colline surplombant la ville.

Panorama reconstitué à partir des 4 photos précédentes. Cliquez sur l'image pour la visualiser plus en  détails (3086 x 572 px).

Le faubourgs Est de Roseau et vue sur la vallée de Roseau

Départ en ferry rapide (catamaran) de Roseau vers Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) ; bye bye Dominica !

Bonjour Guadeloupe !


Gîte d'hôtes "Le Petit Paradis" à Wotten Waven (haut-lieu des bains d'eau tiède sulfurée à la Dominique)

Boiling Lake par Thierry Sluys en avril 2009.