La côte équatorienne de Manta à Puerto Lopez (Isla de la Plata) & Guayaquil, la première ville du pays en nombre d'habitants et capitale économique.

J'ai parcouru la côte équatorienne entre Manta & Puerto Lopez. Manta est une ville de la province de Manabi comptant environ 200.000 habitants. C'est une cité portuaire sur l'océan Pacifique située à 167 km au nord-ouest de Guayaquil et à 260 km au sud-ouest de Quito (à 30 minutes de vol). L'activité économique principale de Manta est la pêche au thon (< forte odeur de poisson). Puerto López est un petit village de pêcheurs de la province de Manabi, abrité dans une baie arquée, comptant environ 16.000 résidents. Puerto López est le chef-lieu du Parc National de Machachilla. L'activité économique est principalement basée sur la pêche et l'écotourisme, notamment l'observation des baleines à bosse de juin à septembre (période de reproduction) de et de la faune ornithologique protégée de "la Isla de la Plata" ("l'île d'argent"). Le voyage se termine dans la capitale économique du pays, Guayaquil qui compte environ 4 millions d'habitants incluant son agglomération.


Du jet au triporteur motorisé taxi à Puerto López !

Le marché alimentaire de Puerto López est coloré, bruyant et odorant ! - Le salon de coiffure local.

Retour de pêche animé par le balai des frégates tentant de dérober à la volée des prises de pêche.

La découpe du poisson se fait déjà sur des étales installées sur la plage.

L'entrée du site protégé de la plage de "Los Frailes", à quelques km au nord de Puerto López - L'îlot Sucre. En cette saison estivale, la végétation tropicale arbustive est particulièrement sèche (un ibiscus a quand même réussi à s'ouvrir dans cette zone aride).

Un chemin longeant la falaise mène à la plage de sable blanc (corallienne) de "Los Frailes" via de petites criques où seuls les pélicans, fous de Nazca et autres frégates profitent des lieux - La plage et l'îlot de la "Tortuguita" où des tortues viennent pondre leurs œufs.

Belvédère d'où la vue est spectaculaire sur deux plages de sable blanc, dont celle quasi déserte de "Los Frailes", au sud.

Quelques affleurements géologiques intéressants, dont des enclaves de roche verte dans une roche intrusive (granite ?) altérée mise en place dans des couches sédimentaires.

Il y avait quelques petites méduses bleues aux extrémités de la plage.

Un petit village de pêcheurs à quelques km au nord de la plagede "Los Frailes" - Le bus qui me ramène à Puerto López est plein à raz bord.


La Isla de la Plata

Le surnom de l´ile (ile de l´argent) vient d´une lointaine légende. Un pirate y aurait dissimulé ses butins volés aux galions espagnols pendant le XVIème siècle. Certains prétendent que des trésors y seraient encore enfouis. Cette petite ile offre un avant goût des Galapagos dont elle possède beaucoup de caractéristiques même si elle n'est pas d'origine volcanique. Plusieurs chemins de randonnées sillonnent l´ile et l´on peut observer à loisir une multitude de frégates, fous de Nazca et fous à pattes bleu qui ne sont pas effrayés par la présence de l´homme.

Dauphin tacheté pantropical

 

Les baleines à bosses viennent dans ces eaux chaudes pour se reproduire.

Photos recadrées

La migration estivale des baleines à bosse donne l'occasion de pouvoir les bien observer à proximité de la "Isla de la Plata".

Bienvenue sur l'île de la Plata, un biotope ornithologique classé et protégé...

... un paradis pour les amateurs d'oiseaux comme les fous aux pattes bleues ("patas azules"), fous de Nazca, frégates et autres pélicans.

Guayaquil et sa promenade du "Malecon 2000" sur la rive ouest du rio Guyas, vue du sommet de la colline "Santa Ana"

La partie la plus intéressante de Guayaquil se déroule du "Malecon 2000" (où est amarré le bateau école équatorien) sur la rive ouest du rio Guayas, 3.5 km de long, jusqu'au sommet de la colline "Santa Ana" (444 marches).

 

Les flibustiers et pirates lorgnent toujours sur la ville.

On sait faire la fête à Guayaquil, "pero cuidado a las muchachas" !!!

Pas la peine d'aller aux îles Galapagos pour voir sa faune terrestre la plus emblématique, on peut l'observer tranquillement à Guayaquil.

Eh oui, il y a des caïmans en Equateur, mais ils sont de plus en plus rares dans leur milieu naturel en Amazonie.


 Retour page d'accueil